Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Transitions

"Et si la liberté n'était que le contrôle de notre propre conditionnement?" (Sous-titre de mon tout premier lieu de publication internautique sur Myspace. Oui, j'ai eu un Myspace. Foutez-moi la paix.) Paris VIème, 28 Décembre 2013 "Genre dans les blogs...

Lire la suite

Oui je sais...

...la réfection du blog promise l'an dernier sur les rézosossials se fait attendre. Elle sera effective au plus tard le 31 août prochain. Un énorme merci aux participants du Motocultor qui ont donné de leur temps et de leur cervelle pour me donner matière...

Lire la suite

Du bon usage de la fraude

Monistrol sur Loire, juin 1999 « Veuillez me suivre, monsieur, siouplait » Et merde. Trop tard pour jouer l'innocent. Trop tard pour refuser de me faire fouiller mon sac, même si la loi leur interdit : ils appelleraient les gendarmes, qui eux en ont le...

Lire la suite

On achève bien les révoltes

Dépêche ARP du 26 Juin 2014 * Prologue: Grenoble-Clisson, 20 Juin 2014 Dix heures de route. À peu près le temps nécessaire pour rejoindre Naples ou Berlin. J'aime les montagnes, et leur capacité de résistance aux infrastructures mégalomanes que veulent...

Lire la suite

Regards

Paris, Mai 2014 Les regards. J'en prends conscience alors qu'ils brillent par leur absence. C'est bien la seule chose qui brille, sous les néons couleur pisse d'un métro synthétisant tout ce que je déteste en ville : l'enfermement, la promiscuité, le...

Lire la suite

Nature humaine.

Villiers sur Marne, début des années 90 Pourquoi j'ai pas le droit d'ouvrir? J'en ai marre de relire les vieux Femme Actuelle de mamie. Je m'ennuie. Je veux lire des vrais livres. Y en a des super, ici, très beaux Mais ils sont tous dans l'armoire du...

Lire la suite

De la polémique en 2014

G renoble, 17 janvier 2014 "Est démocratique une société qui se reconnaît divisée" (Paul Ricoeur) J'apprends aujourd'hui qu'on me lit chez les parlementaires, cocorico. J'apprends également que les flics du net m'ont monté d'un cran sur leur échelle,...

Lire la suite

Errances... au coin de la rue

Grenoble, il y a pas longtemps "Bonsoir", me dit-elle. "Bonsoir", réponds-je. Je trace. Deux mètres. C'est ce genre de situations ou l'on décide, en une fraction de seconde, d'agir comme n'importe qui à sa place ou de casser les évidences. Les optimistes...

Lire la suite

1 2 3 > >>